lundi 2 avril 2012

Le Khit errouh

Le khit errouh est un bijou qui orne le front et qui peut aussi se porter au cou. Son nom signifie « le fil de l’âme ».

Khit errouh se porte exclusivement avec le karakou, dans ce cas l’algéroise le met sur son front et sur la « maharma » (foulard long que les algéroises portent traditionnellement sur la tête et que nous aborderons dans un autre article). Dans le cas où elle porte une autre tenue, le bijou est alors mis au cou comme un collier.

Le khit erouh est constitué de petites "boules" serties de pierres. Il est constitué généralement en or avec des pierres précieuses, cela dépend évidemment du statut de la famille. Une famille fortunée, le fabriquera avec des pierres de grande valeur, tel que le diamant. Il peut également être assorti à des boucles d'oreilles, à une bague ou à un bracelet, que l'artisan bijoutier fabriquera à la demande des intéressées.

La forme du "Khit errouh" est aussi particulière, il se compose de petites composantes en forme de rond incrustées de pierres précieuses, au centre la forme est beaucoup plus grande et est aussi sertie de pierres incrustées. Sur cette forme est attachée une autre partie en forme de goutte d'eau assez grande, il en est de même pour les deux petites boules accolées à la grande.

On notera qu’il existe aujourd’hui des khit errouh de couleur argentée pour les personnes qui ont un karakou travaillé avec de la fetla argentée (voir photo).

Il existe plusieurs modèles de khit errouh, certains avec une seule grande boule et la goutte qui y est attachée,  d’autres modèles avec trois boules, une grande et deux petites sur les deux côtés avec toujours la goutte attachée, et il y en a qui ont plusieurs petites boules qui ont une goute chacune.
Khit errouh avec une seule boule
Khit errouh avec 3 boules

Khit errouh avec plusieurs boules


En général, les parents achètent ou se font fabriquer un "Khit errouh" pour la constitution du trousseau de leur fille. Sinon, ils peuvent l'exiger en guise de dote mais ceci se fait rarement de nos jours car les parents demandent une parure d'or que leur fille choisira.

Ce précieux bijou se garde tout au long d'une vie. Les mères le transmettent à leur fille et certains "Khit errouh" qui ont traversé les générations valent aujourd'hui une fortune.
Voici quelques modèles :

ZMAN :







AUJOURD’HUI :





La chanteuse Fela ABABSA portant khit errouh

Khit errouh argenté

Aucun commentaire:

Publier un commentaire